Acceuil>>Portail de la turquie>>La vie sociale

Les organisations non gouvernementales

Les organisations non gouvernementales

santé

Le nombre des organisations non gouvernementales telles que les fondations, les associations, les syndicats et les initiatives qui ont pour objectif d’endosser bénévolement des responsabilités sociales augmente chaque jour en Turquie. Une grande partie de ces organisations a des relations avec des organismes semblables internationaux ou ayant leur siège à l’étranger.

akut

Les fondations : Le premier document écrit relatif à la création d’une fondation en Anatolie date de 1048. Le nombre des fondations turcoislamiques s’élève à plusieurs centaines de milliers sous l’Empire ottoman. Elles se distinguent également par leur dimension artistique et développent des solutions aux problèmes sociaux, économiques et culturels auxquels l’Etat n’a pas le temps de répondre.

Sous la République, toutes les démarches relatives aux fondations sont transférées à la direction générale des fondations, dépendant du bureau du Premier ministre (1924). Le principal devoir de la direction générale des fondations est d’assurer que toutes les fondations poursuivent leurs activités conformément à leurs statuts, de perpétuer la notion de fondation qui est l’expression de l’entraide et de la solidarité institutionnalisées et de les transmettre aux futures générations. En vertu de cet objectif, les revenus générés par les immobiliers appartenant à la direction sont utilisés dans les activités caritatives.

Les travaux effectués par la direction générale des fondations déterminent 19 825 propriétés de fondations historiques et 27 000 immeubles de rapport qui n’ont jamais été enregistrés, en plus de ceux existants. Il existe près de 41 720 fondations créées avant la période républicaine et représentées et gérées par la direction générale des fondations étant donné que leurs dirigeants de droit ne sont plus en vie, 288 fondations administrées par des dirigeants nommés par l’Assemblée nationale, 161 fondations communautaires et 4 519 nouvelles institutions qui sont fondées conformément aux dispositions du Code civil.

Une grande partie de ces fondations se consacre à des activités dans les domaines de l’éducation, de la culture, de l’art, des sports, de la santé, de la solidarité sociale, des sciences, de la technologie, de la recherche et de l’environnement.

Les associations : Selon la Constitution, tout citoyen turc a le droit de fonder une association sans avoir à demander une autorisation préalable. Les associations sont créées, notamment dans les premières années de la République, sous l’égide de l’Etat et avec son encouragement. Une nouvelle période commence pour les ONG ces dernières années grâce aux développements législatifs et au changement de mentalité dans le cadre de l’harmonisation avec l’acquis européen, afin de renforcer la société civile. On remarque une hausse considérable dans le nombre des associations et de leurs membres.

Les organisations non gouvernementales, qui sont en harmonie avec l’article 11 de la Convention européenne des droits de l’homme, poursuivent leurs activités sur des questions nationales et internationales. Le nombre d’associations fondées jusqu’à présent en Turquie s’élève à 203 212. De nos jours, il existe au total 80 265 associations en activité dont 44 001 ayant des activités à but social dans des domaines tels que la culture, la santé, la solidarité sociale, les femmes et le commerce, 3 056 à but culturel, 13 468 à but caritatif, 5 748 à but éducatif et 13 992 à but sportif. Le nombre total de leurs membres s’élève à 8 595 176 fin 2007.

akut