Acceuil>>Guide de Voyage>>Saviez-vous que

Saviez-vous que

Saviez-vous que

saviez-vous que...

TURQUERIES Après le traité de Karlowitz en 1699, les relations turco-européennes entrèrent dans une phase de détente et, avec l'arrivée en 1720 de Mehmet Efendi, le premier ambassadeur ottoman à la cour du roi de France, l'engouement pour les "turqueries" et autres objets exotiques se répandit rapidement. La "turcomania" atteignit un nouveau sommet lorsqu'en 1742, le jeune Said Efendi, le fils de Mehmet, fut à son tour nommé ambassadeur à Paris. Madame de Pompadour, la favorite de Louis XV, posa sous les traits d'une sultane dans trois tableaux de Charles Van Loo. Pour ne pas être en reste, Madame du Barry commanda également à Van Loo quatre portraits "en sultane" dont on disait qu'ils devaient raviver l'ardeur du roi par l'évocation.. de quelque promesse orientale ! Ambiance..

portrait sultan

BACHI-BOZOUK
Bachi-bouzouk, la fameuse injure de l'inénarrable capitaine Haddock, complice du célèbre reporter Tintin, est un mot composé turc. Il signifie "têtes cassées", avec le sens de "têtes folles". L'expression désignait les soldats irréguliers de l'ancienne armée impériale ottomane. Ça c'est de l'info, mille sabords !

tintin

QUAND JOHNNY CHANTE EN TURC
Imaginez donc notre rocker national, le célèbre Johnny Halliday, avec sa voix chaude et rocailleuse, chanter en turc... Un délire ? Un fantasme ? De la science-fiction ? Aaaah que pas tant que ça !! J Figurez-vous que l'idole des foules a déjà été "allumer le feu" en Turquie, dans les années 60, et dans la langue du cru siouplaît ! Eh oui ! Il a même sorti un 45 tours en turc, qui est aujourd'hui un collector très rare, dont un exemplaire a récemment (été 2003) été vendu aux enchères, à Paris, au prix record de 15 000 euros ! Les titres en turc figurant sur le disque, écrits par Sezen Cumhur Önal et interprétés par Johnny, sont "Altın yüzük" ("Mon anneau d'or") et "Yeşil gözlerin için" (curieusement traduit par "Ne joue pas ce jeu-là"). Ils ont été enregistrés à l'occasion de la tournée en Turquie, en 1966, du couple mythique formé par Sylvie Vartan et Johnny ! J Décidément, on a vraiment tous en nous quelque chose de la Turquie !

jonny

BÉCASSINE CHEZ LES TURCS
Parmi les albums de b.d consacrés aux aventures de la célèbre Bécassine, l'un d'entre eux s'intitule "Bécassine chez les Turcs" (paru chez Gautier-Languereau en 1919). Extrait choisi : " Mehmet répétait : Am-stram-gram ! Am-stram-gram ! puis il s'écria: 'Ce sont des Tataratafghans !'. Et il expliqua que les Tataratafghans étaient une tribu turque qui perchait, il y a des siècles, sur la pointe de je ne sais plus quelle montagne d'Asie. Il ajouta : 'Un illustre professeur allemand a consacré sa vie à étudier la langue des Tataratafghans. Les mots Am-stram-gram sont les plus usuels... ".
becassin

LES FLEURS PARLENT LE TURC !
On retrouve aujourd'hui dans les cartes de vœux et les bouquets de la Saint-Valentin le "langage des fleurs" ottoman, qui suscita l'enthousiasme des Occidentaux.
fleurs

TULIPE
La tulipe, qui a pris son nom de sa forme en turban, du turc tülben, a été découverte en Turquie où elle poussait à l'état sauvage. Elle fut cultivée dans les jardins d'Istanbul avant d'être exportée en Autriche (XVIème siècle) puis en Hollande (XVIIème siècle). Utilisées pendant de longs siècles comme élément décoratif dans l'art turc avec quelques autres fleurs prisées, cette fleur donnera son nom à une époque historique : "l'Ere des tulipes", de 1703 à 1717, sous l'Empire Ottoman.
Voyageant en Turquie au début du 17ème siècle, George Sandys écrivit : "On ne peut sortir dans la rue sans que des derviches ou des janissaires ne vous offrent des tulipes et des bagatelles".
Les premiers voyageurs occidentaux découvrirent avec émerveillement la passion des Ottomans, qui avaient l'habitude d'arborer une tulipe fichée comme une aigrette dans les plis de leur turban. Les Turcs appellent la tulipe lâle, mot qui s'écrit avec les mêmes caractères arabes que "Allah", et qui est par conséquent souvent utilisé comme symbole religieux.
tulipe

BERGAMOTE
Le nom de la bergamote (fruit du bergamotier dont on extrait une essence d'odeur agréable) vient de l'italien bergamotta, qui est lui-même un emprunt au turc !
bergamot

AHMET IBN TULUN
Qui, au Caire, n'a admiré la splendide Grande Mosquée d'Ibn Tulun (IXème siècle) ? Mais qui sait qu'Ahmet Ibn Tulun était un Turc, et même le plus célèbre de tous les Mamelouks, du nom de cette brillante dynastie turque qui a régné sur l'Egypte durant plusieurs siècles ?
ahmet ibn tulun

TADJ MAHAL
Vous connaissez certainement le Tadj Mahal d'Agra, le plus beau mausolée du monde et l'un des monuments les plus connus de la planète. Et bien figurez-vous que ce prodigieux édifice, dont le plan est inspiré de la mosquée du Sultan Selim à Edirne en Turquie, a été construit sur ordre d'un empereur turc des Indes, Chah Djahan (1628-1658), en l'honneur de sa bien-aimée décédée, Mumtaz Mahal. Si ça ce n'est pas de la culture !

tadj mahal

TURC EN INDE
Dans l'Inde méridionale, le terme pour "musulman" fut turushka, puis, plus tard, et aujourd'hui encore dans certains parlers du sud, telugu, transcriptions de Turc !
inde

POLOVTSES
Les Polovtses ne vous disent certainement pas grand chose. Sachez seulement qu'ils étaient un peuple turc nomade qui a fait parler de lui au XIème et XIIème siècles dans les régions de l'actuelles Ukraine et Russie. Or, saviez-vous que le prince Igor, héros par excellence de l'ancienne Russie, était lui-même  au trois quarts polovtse et sa langue maternelle était le turc ! Inédit, non ? Et puis qui ne connaît, après l'orchestration magistrale qu'en fit Borodine, les fameuses Danses polovtsiennes ?
polovtses

BÂBUR & LES GRANDS MOGHOLS
Le Tadj Mahal suffit par sa gloire à résumer ce que fut l'Empire turc des Grands Moghols, fondé au XVIème siècle par Bâbur (1483-1530). Cet empire fut une des grandes réalisations politiques et culturelles de l'histoire et l'une des plus durables. Les fils et petits-fils de Bâbur l'ont fortifié, et étendu jusqu'à ce qu'il englobe les Indes presque tout entières ; leurs noms sont encore dans toutes les mémoires : Humayun, Akbar, Djahangir, Chah Djahan, Aurengzeb. Ce sont les Anglais, et plus particulièrement la reine Victoria, en 1877, qui prendront la succession de cet empire. Forts (dont le fameux Fort rouge d'Akbar), palais, mausolées, mosquées, jardins (dont le plus célèbre et le plus beau est sans conteste celui aménagé à Srinagar, au Cachemire, et qui porte le nom poétique de Shalimar...), les Turcs ont laissé des témoignages magnifiques de leur présence en Inde.
Pour l'anecdote, le "Livre de Bâbur" (Bâbur name), sorte de "mémoires" de l'empereur, a été écrit en turc djaghataï et, en plus d'être une source historique essentielle, est un chef d'oeuvre de la littérature turque.
Au fait, pourquoi le nom "Moghol" ? En créant l'empire des Indes, Bâbur, comme tout prince en ces temps-là, pensait restaurer l'œuvre genghiskanide, et c'est pourquoi ce Turc, ce musulman, se référait aux Mongols ou Moghols.

babur

ATTILA & LES HUNS
Ça va vous en boucher un coin... D'après les Turcologues, notamment français, Attila était un Turc et ses fameux Huns, une confédération tribale à majorité turque. Les dernières publications et études concernant ces derniers tendent à montrer qu'ils étaient très loin d'être les monstres dont on nous parlent dans les livres d'histoire.
Cliquez sur l'image pour en savoir plus.
atila

AL-FARABI (872-950)
Appelé le "deuxième maître" (Aristote étant le premier), Al-Farabi est connu en Occident, au Moyen-Age, sous les noms d'Avennasar et d'Alfarabius. Turc né en Transoxiane, il étudia la philosophie, la grammaire, les mathématiques, et la musique. Il mourut à 80 ans. Il est le deuxième en date des grands philosophes hellénisants musulmans, après al-Kindî et avant Avicenne, qui lui doit beaucoup. Outre d'importants commentaires d'œuvres du grand philosophe Aristote, Farabi a écrit sur la logique, la musique, la physique, la métaphysique et la politique. Citons entre autres : Le Recensement des sciences, Synthèse des opinions des deux sages (Platon et Aristote), De l'Un et de l'unité, La Politique, etc...

FUZULI (1495-1556)
La critique moderne considère unanimement Mehmet Süleymanoglu Fuzulî comme l'un des auteurs les plus brillants et les plus représentatifs de la littérature islamique du 16ème siècle.
Cliquez sur l'image pour en savoir plus.
fuzuli

LA DIASPORA TURQUE
La diaspora turque constitue la plus forte communauté étrangère en Europe : plus de 3 millions de personnes. Pour des raisons historiques, l’Allemagne abrite la communauté la plus importante : un peu plus de 2 millions de personnes. La Belgique (100 000 personnes), la Suisse (100 000), L’Autriche (150 000), les Pays-Bas (200 000), la France (350 000)… accueillent des communautés moins importantes. En France, les Turcs vivent principalement dans l’Est (Alsace et Lorraine), en région parisienne et dans l’agglomération lyonnaise.
diaspora

TAPIS TURC
Saviez-vous qu'à l'origine, en Europe, tous les tapis étaient qualifiés de "turcs" car on les importait exclusivement de Turquie ? Certains motifs de tapis portent aujourd'hui le nom de peintres célèbres, comme Lorenzo Lotto par exemple, qui se servait de tapis turc comme accessoires d'atelier pour signifier le prestige de son modèle. Les copies de tapis tissées en Europe étaient simplement dites "à la turque".
Les tapis turcs, qui étaient considérés comme des produits de luxe, furent importés en Europe dès le 14ème siècle, et peut-être même avant. Leurs décors se caractérisaient par des oiseaux ou des animaux stylisés inscrits dans des octogones (on a retrouvé deux tapis de ce genre en Italie et en... Suède ! Un troisième a récemment été découvert après le pillage d'un monastère au Tibet, c'est dire si les tapis turcs étaient prisés !). Ce type de tapis apparaît dans un grand nombre de tableau des 14ème et 15ème siècles. En 1520, le cardinal Wolsey commanda 60 tapis turcs, alors que le roi Henri VIII d'Angleterre se vantait d'en posséder 400 ! On raconte que le pape Benoît XII, au 14ème siècle, gardait toujours près de lui son tapis préféré, turc bien évidemment.

tapis

CHINOISERIES A LA TURQUE
Il faut savoir que le somptueux palais de Topkapi, à Istanbul, abrite la plus grande collection de céramiques chinoises en dehors de la Chine. Les sultans turcs mangeaient en effet dans de la vaisselle en porcelaine de Chine (les décorations étaient faites par les artistes ottomans, qui associaient en toute liberté aux fleurs d'Anatolie, les lotus chinois).

topkapi

HENNIN
La coiffe turque appelée "boqtat", portée par la "Hatun" (la Dame ou Impératrice turque), était une corne longue de huit pieds, qui passera dans le monde musulman et sera à l'origine du hennin médiéval. Décoiffant, non ?

hennin

LA SELLE & L'ÉTRIER
Les ancêtres des Turcs, joliment surnommés les " Turcs célestes " (Gök Türkler), étaient des cavaliers hors pair, fait reconnu dès le premier millénaire avant l'ère chrétienne. Les premiers, ils apprennent à atteler et à monter les chevaux, et inventent pour ces derniers la selle et l'étrier. Cavaliers indomptables, ils faisaient corps avec leur bête, un des meilleurs chevaux qui soient au monde, et donnaient l'impression à qui les observait d'être nés sur leur dos, de n'en être jamais descendus.
selle etrier

YATAGAN
Yatagan, qui est le nom du sabre turc incurvé en deux sens opposé, donne en français... yatagan.
yatagan

LE PARCHEMIN
Au IIe siècle avant Jésus-Christ est apparu un nouveau support pour l’écriture : le parchemin. Le parchemin est fabriqué à partir de peaux d’animaux. Le mot parchemin provient du nom latin « pergamineum » qui signifie « peau de Pergame ». Le roi de Pergame (ville de Turquie) avait adopté cette nouvelle technique car le roi d’Égypte refusait de lui envoyer du papyrus en raison de la rivalité entre les célèbres bibliothèques d'Alexandrie et de Pergame.

parchemin

UNE SÉBILE
Une sébile est une petite coupe dédiée à recevoir l'aumône.
Elle vient de la tradition ottomane de distribuer l'eau dans des fontaines publiques à tous les citoyens.
Le mot turc est "sebil".
sebile

KIOSQUE
Le mot kiosque vient du turc kösk (prononcer " keuchk ") !
kiosque

ODALISQUE
Le terme "odalisque", apparut en 1624, est un emprunt du mot turc "odalik" qui désigne une concubine rattachée au harem ottoman.
odalisque

LE JEU DE BRIDGE
Où et quand a-t-on joué pour la première fois au bridge en utilisant ce nom ? On parle des années 1860, dans une petite ville sur les rives du Bosphore ou à Istanbul. Le Daily Telegraph a publié un article en 1932 sous la plume de O.H. Van Millingen qui rapportait avoir vécu à Istanbul dans les années 1880 et qui citait la lettre d'un de ses amis, Edouard Grazini, lui racontant une partie de bridge chez le directeur de la Banque de Constantinople dans le quartier de Péra. Les historiens s'accordent pour attribuer une origine russe au nom de ce jeu qui viendrait de "biritch" qui signifie enchères, il est très probable que ce jeu se soit développé à Istanbul durant la guerre russo-turque vers 1877, pour arriver ensuite au Caire, puis sur la Côte d'Azur, à Paris et en Angleterre avant de faire fureur aux Etats Unis.
bridge

PAR LE TRUCHEMENT DE...
"Truchement" signifie interprète en français et vient du mot ottoman "drogman".
turquie

LA PEAU DE CHAGRIN
On pense spontanément que cette expression, qu'on emploie toujours dans le cas d'un rétrécissement qu'on déplore, est liée au chagrin. Et en fait, c'est une pure homonymie de hasard. Le chagrin -la peine- est un mot qui vient du vieux verbe «grigner», grincer des dents.
Et la peau de chagrin vient d'un ancien mot turc, çagri, qui désigne la croupe d'un quadrupède (âne, cheval ou mulet) dont on tannait la peau pour l'utiliser en maroquinerie.
Si cette peau rétrécit, c'est une référence littéraire, et le titre d'un roman de Balzac.
balzac

TURC
Saviez-vous que le "Turc " désigne également une danse d'épées du folklore français? Et oui! Décidément, on n'arrête pas d'apprendre sur ce site merveilleusement Bleu, Blanc, Turc ! ;-)) 
Pour danser le Turc, vous devez porter un pantalon bouffant en satin de couleur vive, un corsage en satin blanc, une ceinture et un turban réalisés avec des écharpes fines à fils lamés. Le visage peut être noirci ou masqué.
osmangazi

TURQUOISE
Cette pierre fine d'un bleu tirant sur le vert porte un nom dérivé de turc pour la simple et bonne raison que, pendant très longtemps, les turquoises venaient exclusivement de Turquie !
turquoise

TURQUIN
Vous avez dit turquin ? Ce mot dérivé de l'italien turchino, qui veut dire "de Turquie", correspond à un bleu foncé et mat, dit bleu turquin. Il désigne également une variété de marbre bleu ! Quelle érudition nous dites-vous ? Arrêtez, vous allez nous faire rougir. Ce ne sont, après tout, que quelques turqueries ! Des turqueries, oui, mais de Bleu, Blanc, Turc !! :-)))
turquin

LA TURQUE: UN VIN MYTHIQUE A L'APPELATION ENIGMATIQUE
Marture, fidèle lecteur de BBT, nous apprend que l'un des meilleurs vins de France est le Côte-Rôtie (Côtes du Rhône septentrionaux). Une de ses meilleures cuvées, produite par Guigal, s'appelle La Turque. Le monde entier s'arrache ses bouteilles, qu'il est difficile de trouver à moins de 250 euros (la bouteille de 75cl, naturellement).
Curieux, non, pour un vin de terroir français? Mais quelle est l'origine de cette dispendieuse Turque si prisée ? ;-)
Personne n'a été en mesure de donner la réponse à Marture, pas même le domaine Guigal, propriétaire de la parcelle. Ainsi, notre turcophile a donc mené l'enquête BBTienne et, en procédant par déduction, voici l'hypothèse la plus plausible (toutefois, cela reste à ce stade une hypothèse...) qu'il nous soumet:
Le sous-sol de cette parcelle est à cheval sur les côtes blonde et brune, une dénomination résultant d'une légère différence de coloration du sol. Donc, impossible de la dénommer simplement du nom de l'une ou de l'autre, comme c'est la cas pour beaucoup des vins de la Côte Rôtie. Le sol, pour être plus précis, est composé, entre autres, de micaschistes, qui donnent un aspect bleuté et veiné à la sous-couche granitique.
Or, au XVIIème siècle, dans le même temps que se développe le vignoble français, en Italie, on baptise un marbre veiné de bleu et exporté en France le turquin, car, comme chacun sait, la couleur bleue "turquoise" est un dérivée de turc, par analogie avec la couleur des eaux de la mer Egée (voir ci-dessus "Turquin"). Et c'est ainsi qu'on aurait nommé la dite parcelle bleutée "La Turque", donnant ainsi à l'un des meilleurs crus des Côtes du Rhône un nom de baptême singulièrement exotique...:-))
vin de la turquie

TURKEY DIT LA DINDON
Le "rouge d'Andrinople" (ancien nom de la ville d'Edirne) ou "rouge turc" a longtemps été une teinture très recherchée, voire la plus recherchée. Son secret était dérivé de la garance d'Anatolie, et c'est en se référant à ce rouge turc que les Anglo-Saxons nommèrent turkey le dindon, grand oiseau originaire d'Amérique à la tête et aux caroncules pourpres.
dinde

"ASSIS A LA TURQUE"
Vous connaissez la formule "Être assis à la turque" ? Elle signifie tout simplement être assis en tailleur !
tailleur

"CHEZ LE TURC"
Saviez-vous qu'un lieu-dit rattaché à la petite commune de Saint-Martin-Sepert (19-Corrèze/ Limousin) porte le nom de "Chez le Turc" ?
En fait, cette expression toponymique perpétue le souvenir d'un Turc ottoman qui, après la guerre de Crimée (1853-1856), suivit chez eux des Français de Corrèze dont il avait été le frère d'armes et s'établit et fonda une famille dans leur commune. C'est original et très touchant, non ? Et oui, c'est toujours ainsi sur BleuBlancTurc...

chez le turc

LE SIEGE DE NICE PAR LES FRANCO-TURCS
Au milieu du 16ème siècle, François 1er, Roi de France, décide de s’emparer de Nice, dont la possession lui ouvrirait la route de l’Italie. C’est dans ce but qu’il fait alliance avec le Sultan turc Soliman Le Magnifique. Les Français arrivant par la terre, les Turcs par la mer, Nice se retrouve bientôt en état de siège. Le 5 août 1543, la flotte turque commandée par le redoutable Barbe Rousse (Hayrettin Pacha), débarque et bombarde la ville. Le 11 août, l’armée française ayant traversé le Var, le duc d’Enghien et l’amiral Barberousse peuvent combiner leur plan d’attaque. Le 15, bombardement par terre, par mer et assaut … qui est repoussé.  Mais des brèches s’ouvrent dans les fortifications. Les différents assauts franco-turcs sont repoussés. Et, même si le 23, les assaillants  pénètrent dans la ville, le Château continue son opiniâtre résistance. Avec l’arrivée des troupes de Charles Quint en renfort, les Franco-Turcs sont obligés de se retirer dans la nuit du 7 au 8 septembre. Le Château n’a pas été pris. Fierté des Niçois, il passera longtemps pour imprenable.
nice turc

30 000 MARINS TURCS A TOULON
Le roi de France François 1er qui s'accroche à son rêve de conquérir l'Italie et veut pour cela abattre Charles Quint, demande à sa mère Louise de Savoie, de solliciter l'aide du Sultan Soliman II. Ainsi, le roi de France négocie le soutien de la flotte de Hayrettin Pacha (Barberousse) en vue d'une nouvelle attaque de l'Italie. C'est ainsi que les marins turcs sont invités à hiverner à Toulon. Donc, le 14 octobre 1543, Barberousse ancre dans la rade avec 200 galères et 30.000 hommes. Pendant plusieurs mois, la ville est tenue sur ordre du roi de France de se mettre à leur disposition. L’étendard ottoman flottera sur la ville et la cathédrale Sainte-Marie-Majeure (Notre-Dame-de-la-Seds) sera même transformée en mosquée.
cathedrale

VARIOLE ET MÉDECINE TURQUE
L'inoculation par "greffe" de la variole précéda l'injection de Jenner et fut importée de Turquie au début du 18ème siècle par Lady Mary Wortley Montagu (femme de l'ambassadeur d'Angleterre en Turquie).
montagu

LE BAIN TURC - HAMMAM

Bien qu'Archimède se fut élancé tout nu dans les rues de sa ville après sa découverte, son bain manque d'érotisme. Pour être fasciné il faut aller en Orient.et surtout en Turquie.

La tradition du bain turc est très ancienne. Quand les Turcs sont arrivés en Anatolie, ils ont apporté avec eux leurs traditions et ont été confrontés à d'autres variantes locales : les bains Romains et Byzantins. Les traditions ont fusionné et un nouveau concept est né : le bain turc.

Pour le Turc le bain est beaucoup plus qu'un endroit où l'on se lave. Il est intimement lié à la vie quotidienne. C'est un lieu où les gens de chaque rang et catégorie sociale, jeune et vieux, riche et pauvre, peuvent venir librement.

L’importance que l’islam accorde à la propreté a entraîné la construction de centaines de hammams en Turquie et principalement à Istanbul, dont nombre existent toujours et remplissent encore leur fonction originelle. La coutûme veut que les hommes et les femmes se baignent séparément. L’usage veut que les musulmans se baignent fréquemment, en particulier le vendredi, jour sacré.

Les observations que cette même Lady Mary Wortley Montagu rapporta sur les apparences des femmes en Turquie inspirèrent à Jean Auguste Dominique Ingres ses fameuses scènes de bains turcs de fantaisie.

hammam

CROISSANT DE LUNE
Les tribus turques ont toujours frappé leurs étendards d'emblèmes particuliers, et ce, bien avant de se convertir à l'Islam (IXème siècle). Parmi ces derniers, le croissant de lune, qui tient une place importante dans l'iconographie astrale turque. Tant et si bien que ce très vieux symbole turc est progressivement devenu celui de l'Islam, à travers les Ottomans.
lune

CROISSANT
C'est après le siège de Vienne par les Ottomans en 1683 que la mode du croissant de notre petit-déjeuner, dont la forme reprend l'emblème qui ornait et orne encore le drapeau des Turcs, se propage en Europe. Pour célébrer l'échec de la campagne viennoise des Ottomans, un astucieux cuisinier eut en effet l'idée de confectionner cette délicieuse pâtisserie en forme de croissant, qui fait aujourd'hui le régal de tous les gourmets. Et comme les Turcs font bien les choses, lors de ce même siège, ils firent également découvrir le goût du café aux Viennois, et à travers eux aux Européens. Apprenez à votre estomac à dire merci en turc ! J
Cliquez sur l'image pour lire un article sur le croissant.

croissant

CUISINE TURQUE
Héritière d'une longue tradition impériale, la cuisine turque serait, aux dires des experts culinaires, la troisième au monde de par sa richesse et son raffinement, après les cuisines française et chinoise ! Qu'on se le dise !

cuisine turc

DÖNER KEBAB
Figurez-vous que le döner kebab, que l'on propose aujourd'hui à tous les coins de rue, est originaire de Bursa en Turquie. Nooon ? Si ! Et même que döner kebab signifie en turc " rôti qui tourne ". Bien le bonjour à nos amis grecs (usurpateurs) !

doner

PIZZA OU PIDE ?
Ce sont les croisés qui ont découvert la pide turque et l'ont ramenée en Italie où elle s'est appelée "pizza"...
(Source: Revue "L'art de voyager" - Juin-Juillet 2001)
pide

YOGHOURT
Le yoghourt, n'en déplaise à nos amis grecs et bulgares, est une invention turque, un mets national connu depuis toujours chez les nomades des steppes d'Asie centrale, ancêtres des Turcs. Le mot dérive du verbe turc yogurtmak, "épaissir". Vous aurez désormais une pensée émue dans le rayon crémerie/produits frais de votre épicerie !

yogurt

LA CERISE
Selon le naturaliste Pline, les cerises auraient été ramenées des côtes de la Mer Noire par Lucullus, grand gastronome, certainement, mais aussi général. Lucullus les aurait découvertes là-bas, en 69 av JC, lors de la guerre que Rome soutint contre Mithridate Eupator, aux environs de la ville turque de Giresun, alors nomée Cérasos (ou Kerasus). D'où leur nom. Il est vrai qu'en Turquie on est grand amateur de cerises ("Kiraz" dans la langue locale) et que le jus de cerises y est une boisson commune.
Et pour terminer, voici une petite note poétique de Bleu,Blanc,Turc: J
" Penchée, elle m'offrait la cerise à sa bouche ;
Et ma bouche riait et venait s'y poser,
Et laissait la cerise et prenait le baiser
" - (Victor Hugo)

cerise

LA FRAMBOISE
La framboise, rapportée de Turquie par les croisés, serait née sur les pentes du mont Ida (Kaz dagi en turc), d'où son appellation "Rubus idaeus" : ronce de l'Ida.
D'après la légende, les framboises étaient alors blanches. Jupiter encore enfant criait et pour le calmer, la nymphe Ida, fille du roi de Crète, lui cueillit une framboise. En cueillant le fruit, elle s'égratigna et son sang donna une couleur rouge au fruit.
Rappelez-vous aussi que c’est du sommet du mont Ida, aujourd'hui parc naturel turc, que Pâris a déclenché la guerre de Troie en donnant la primeur à Aphrodite, excitant ainsi le courroux de Héra et Athéna.
Enfin, pour ceux qui pourraient être intéressés, sachez que les framboises soulageraient les aigreurs d'estomac et la constipation.

framboise

LEPOTIRON TURBAN TURC
Le giraumon est une variété de potiron, appartenant à l'espèce Cucurbita maxima, de la famille des Cucurbitaceae. Sa forme et ses couleurs très particulières lui ont valu le surnom de «potiron turban turc » ou de « bonnet turc » en raison, vous l'aurez compris, de sa ressemblance avec la coiffe traditionnelle portée jadis dans l'empire des Turcs ottomans.
Pour les amateurs, sachez que l
a pulpe farineuse une fois cuite est très onctueuse, d'excellente qualité, et son goût doux et sucrée est tellement agréable. Ils se conserve très longtemps. Ne consommer que les fruits jeunes et fraîchement cueillis. Très facile à cultiver.

potiron

LES NOISETTES
La Turquie est le plus grand exportateur mondial de noisettes, avec près de 80% de part de marché, mais c’est également le premier pays producteur. Ceci peut s’expliquer par le fait que la Turquie est l’un des quelques pays qui bénéficient des conditions climatiques les plus favorables à la production de noisettes. Sur plus de 450 000 ha, les vergers peuplent de façon dense les zones côtières de la mer Noire et s’étendent depuis Zonguldak (à l’Est d’Istanbul) jusqu’à la frontière avec la Georgie.
Durant ces dernières années, la Turquie a fourni une production moyenne annuelle de 500 000 tonnes de noisettes en coques, soit environ 325 000 tonnes décortiquées. Compte tenu de son importance au niveau national (5 à 10% des rentrées de devises du pays), le gouvernement turc régit la croissance de cette arboriculture avec des lois qui définissent rigoureusement le développement et la qualité.
La production française avec 2 000 ha dans le Sud-Ouest couvre à peine 10% des besoins et le reste est importé essentiellement de Turquie ! Afiyet olsun !

nois

SORBET
Le Sorbet : cette sorte de glace sans crème, qui peut prendre la forme d'une boisson à demi glacée à base de sucre et jus de fruits, nous vient des Turcs ! Le nom l'atteste, qui est dérivé de l'italien sorbetto, lui-même issu du turc serbet (prononcer "cherbette"). Pour la grande délectation de nos papilles qui crient "gloire aux Turcs" !!

sorbet

RAKI
Nous sommes sincèrement désolés de décevoir les aficionado de l'ouzo grec ou de l'arak libanais, mais ces alcools ne sont que des ersatz du raki (baptisé le " Lait de Lion " en Turquie), boisson que les Turcs ont inventée, dixit Jean-Paul Roux, éminent turcologue de son état !
raki

MOHAIR ET ANGORA
Mukhayyar:"celle qui est choisie, la plus belle !"
C'est de ce verbe arabo-persan que prend naissance le mot mohair, nom de la toison immaculée de la chèvre Angora. Connue 2000 ans avant J.C. au Tibet, c'est au 11ème siècle de notre ère que cette chèvre s'installe en Turquie, dans la province d'Angora (de nos jours Ankara). Là se développe le premier artisanat du mohair. Sa brillance, son élasticité, son confort et la beauté de ces couleurs séduisent les sultans et font sa renommée.
angora

LE CHIEN TURC
On appelle Chien turc, une espèce de chien sans poil.
chien

A PROPOS DES CHATS...
Les premiers chats à poils longs introduits en Occident étaient tous "turcs" (le persan moderne est une invention des éleveurs du 19ème siècle).

L'ANGORA TURC
L'Angora turc, originaire de la Turquie, est une race de chats pure et naturelle. Ce chat, doté d'une élégance naturelle, se fait remarquer à la cour de Louis XV et acquit ses lettres de noblesse dans les salons à la mode au cours du XVIIIème siècle. Son incontestable beauté lui attira les regards de nombreux peintres.

van

LE LAPIN ANGORA
Originaire de Turquie (du nom de la capitale Ankara), c'est la plus ancienne race de lapin qui soit connue. Sa toison fine, soyeuse, blanche, grise ou noire, est récoltée 4 fois par an fournissant chaque fois de 70 à 80 gr. de soie.
Les jeunes lapins sont peignés dès le sevrage pour éviter que le pelage ne feutre; le poil est tiré par petites pincées avec les doigts.
C'est en 1723 que l'on trouve en France les premiers lapins Angora que l'on va nommer "Lapins soie". Vers 1800, la presse française parle de confection en Angora, dont l'usage semble réservé à la haute société Napoléonienne. On sait par exemple que le Maréchal Ney portait un manteau en Angora, lors de la retraite de Russie.
lapin angora

FORT COMME UN TURC
L'expression "fort comme un Turc" est l'une des traces laissées par l'alliance de François 1er et de Soliman le Magnifique. En effet, le roi de France aurait prononcé cette phrase après avoir revêtu l'armure turque qui lui fut offerte; "Me voici désormais fort comme un Turc!" aurait-il dit.
naim

UNE TÊTE DE TURC
Au sens propre, une « tête de Turc » est une sorte de dynamomètre sur lequel on s'exerçait dans les foires (1886), en frappant sur une partie représentant une tête coiffée d'un turban; d'où le rapprochement avec l'expression, au figuré, « tête de Turc » qui signifie une personne qui est victime des railleries et des plaisanteries de quelqu'un

tete de turc

LE NŒUD DE TÊTE DE TURC
Le nœud de tête de Turc est celui de la bague de foulard.
Pour la description, il faut aller voir du coté des marins : Ce nœud génial peut être serré sur lui même ou sur un objet de petit diamètre et répété plusieurs fois sur lui même. Il grossit alors à chaque nouvelle épaisseur. Quand il est assez gros, on le trempe dans une bonne peinture et on laisse sécher. Il sert alors de lest pour les lances amarres. Autrement dit, il sert à lester le bout de la ficelle (fine de préférence) que lance les marins depuis le pont d'un bateau (gros) vers le quai (un peu loin). Le matelot sommeillant sur le quai, réveillé en sursaut par la chute de cet objet insolite s'en saisit et découvrant qu'il est prolongé par une interminable ficelle, se met à tirer dessus. Le malin qui l'a réveillé en lui lançant sa tête de Turc a pris la précaution d'attacher à l'autre bout, la grosse aussière qu'il n'aurait jamais pu mettre en place tout seul. Et voilà le tour est joué. :-))
noeud tete de turc

LE LAC DU TURC
La commune d'Ondres dans les Landes (40) se distingue par plusieurs lieux dont le nom fait référence à un Turc. Ainsi, on y trouve un "Lac du Turc", un "Lotissement le Turc", un "Quartier du Turc", une "Impasse du Turc". Malheureusement, personne ne semble connaître l'origine et l'histoire toponymique qui y sont rattachées

lac turc

JULES CÉSAR
Les célèbres mots de l'empereur romain Jules CÉSAR: "Veni, Vidi, Vici" (Je suis venu, j'ai vu, j'ai vaincu) furent prononcés à Amasya (Turquie) lorsqu'il vint en Anatolie en l'an 47 av. JC et remporta la victoire sur Pharnace, roi du Bosphore.
cesarveni

PETIT PAPA NOËL, QUAND TU DESCENDRAS DU CIEL...
Au IIe siècle de notre ère naît, dans la région de Patara en Lycie (Turquie), un petit garçon appelé Nicolas. Sa famille est très riche. Aussi, quand ses parents meurent, Nicolas hérite-t-il d'une grosse fortune. Il devient évêque de la région. Comme il a un gros cœur gros comme ça, il l'utilise pour aider les pauvres. On raconte que dans son village, un vieil homme a trois filles à marier et pas de dot à leur donner. Nicolas en est très peiné. Un soir de décembre, trois siècle après la naissance du Christ, il fait tomber dans la cheminée du vieil homme trois bourses pleines de pièces d'or.
Nicolas devient le patron des enfants et des pauvres. C'est pour la Saint-Nicolas et non pour Noël que l'on fait des cadeaux. C'est ainsi que naît la légende du père Noël, quelque part en Turquie. Mais cette tradition a été reculée de quelques trois semaines, certainement sur les conseils d'une attachée de presse du pape...
papa noel

L'ORIGINE DE LA MÉTALLURGIE
La métallurgie est apparue au Proche-Orient en Turquie en 6200 a.n.è. (au Néolithique). À l'époque, on dégageait le cuivre et l'or de la roche à l'aide de petits coups (percussion) et ces métaux étaient travaillés à froid par martelage. Par la suite, on découvrit l'étain et on le mélangea au cuivre afin de faire un alliage qui avait comme caractéristique d'être beaucoup plus résistant que les métaux mous. Ce nouvel alliage s'appela bronze et il avait comme particularité d'être plus résistant que toutes les pierres et tous les métaux utilisés à cette époque.

metallurgie

UN NAUFRAGE HISTORIQUE
Le plus vieux navire naufragé connu dans le monde fut découvert dans les fouilles menées par Don Frey a Ulu Burun près de KAS en Turquie.
nauf