Acceuil>>Portail de la turquie>>La vie sociale

La vie religieuse

La vie religieuse en Turquie

eglise

La Turquie est un pays dont la population est composée de 99 % de Musulmans et le reste de Juifs et de diverses con-fessions chrétiennes. Chacun jouit de la liberté de religion et de conviction. Conformément à la Constitution, nul ne peut être obligé ni à assister au culte, ni à participer à des céré-monies religieuses, ni à dévoiler ses convictions religieuses. Nul ne peut être condamné en raison de ses croyances reli-gieuses, ni ne peut être empêché de pratiquer son culte.
La croyance religieuse des Turcs se fonde sur le Coran, qui préconise que le choix de la religion et de la confession est une affaire personnelle entre Dieu et sa créature. De ce fait, le livre saint indique qu’il est hors de question d’imposer la religion à un individu. Cet enseignement de la religion se transforme chez les Turcs en une tolérance et une hospi-talité profondes qui se bonifient au cours des siècles. A l’heure actuelle, il existe 233 églises et 31 synagogues ou-vertes au culte dans l’ensemble du pays. En Turquie, il est possible de voir côte à côte les lieux de culte appartenant aux trois grandes religions monothéistes.
La laïcité : La laïcité est l’un des principes fonda-mentaux de la République de Turquie, qui est l’unique pays dans le monde musulman à l’avoir inscrite dans sa Cons-titution et à l’appliquer. L’abolition du Califat, du ministère de la Charia et des fondations pieuses le 3 mars 1924, l’unification de l’éducation suivie de celle du système judi-ciaire sont autant de démarches importantes sur la voie de la laïcité. Ces premières initiatives sont renforcées au cours des années suivantes par la réforme dite du chapeau, la fermeture des couvents et des monastères islamiques, le déplacement du jour de repos hebdomadaire du vendredi au dimanche, l’adoption de l’alphabet latin et celle du calen-drier grégorien. Enfin, un amendement du 5 février 1937 sti-pule que la laïcité est un principe constitutionnel.
La Présidence des affaires religieuses (Diyanet) : En Turquie, la Présidence des affaires religieuses est une institution publique, fondée le 3 mars 1924 et dépendant du Premier ministre, qui a sa place dans l’appareil étatique et dont l’objectif est de dispenser des services et de mener des activités d’informations relatives à la croyance, aux ri-tuels et aux principes moraux de l’Islam. La structure ac-tuelle de la présidence comporte une organisation centrale, des branches départementales et des directions à l’étran-ger. La Présidence fournit des services religieux aux citoy-ens turcs et musulmans, en Turquie et à l’étranger, sans distinction de convictions religieuses. Elle emploie 85 071 personnes.
Par ailleurs, la Présidence des affaires religieuses organise des réunions nationales et internationales pour développer les services qu’elle dispense et pour éclairer la société au moyen de connaissances religieuses solides, en tenant compte des sources originales de l’Islam, des nécessités de la raison et des sciences modernes, des conditions et des besoins sociaux.